tetiere       

                         

 Cath 30 juin 2013 

Ecriture et illustration : les deux ailes d’un même oiseau.

Cet oiseau vient de l’enfance. Ses premiers vols furent pour ma grand-mère maternelle, à qui j'envoyais des lettres, en attendant sa visite pendant les vacances d’été. Dans le même temps, j’ai commencé à reproduire des portraits d’acteurs ou de célébrités que je trouvais dans les numéros du magazine LIFE que mon père stockait dans le grenier.

Plus tard, choisir entre écriture et dessin se révèla impossible. Alors je n’ai pas fait de choix et j’ai continué à dessiner et à écrire. Toute seule, en autodidacte. Depuis je n’ai jamais cessé de m'attacher à suivre cette pente douce et naturelle.

Depuis, à ces premières lettres et ces premiers portraits, sont venus s'en ajouter d'autres : peintures, nouvelles, illustrations. Finalement, tout est affaire de cycles. Un jour c'est un poème qui viendra, le jour ou la semaine suivante, une illustration ou une encre. Peu importe, le temps passant, ces heures devant mon chevalet, ou une feuille m'offrent des joies que je savoure chaque jour plus profondément. L'essentiel est là. Sous le crayon ou le pinceau, la vie prend son vrai sens, l'équilibre émerge. Et, qui sait, peut-être aussi remonte dans cette bulle de création l'oiseau solitaire et bienheureux de mon enfance.